L’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) a été créée en 1945 dans le sillage de la Seconde Guerre mondiale, et le Canada figure parmi les 20 membres fondateurs. L’UNESCO se fait la championne de l’équité, de la paix et du développement durable en amorçant et en approfondissant le dialogue entre nations dans des domaines comme l’éducation, la culture, les sciences naturelles, humaines et sociales, ainsi que la communication et l’information. Elle suscite la coopération et sert de plaque tournante pour l’échange de connaissances et d’idées entre ses États membres. Bref, la mission de l’UNESCO est de construire la paix entre des personnes qui se trouvent éloignées les unes des autres, sur le plan tant géographique que culturel. Pour ce faire, elle compte sur un réseau de 199 commissions nationales dans les pays membres pour s’acquitter de son mandat à l’échelle locale et pour servir d’intermédiaires au partage des connaissances partout dans le monde.

En 2015, les Nations Unies ont adopté le Programme de développement durable à l’horizon 2030, un plan d’action visant à accélérer la transformation dans le monde pour le bien des personnes, de la planète et de la prospérité. Le Programme de développement durable à l’horizon 2030 renferme 17 objectifs de développement durable (ODD) à atteindre d’ici 2030, qui éclaireront les activités de l’UNESCO et des autres agences des Nations Unies. Ces ODD contribueront à la durabilité dans l’éducation, les écosystèmes, les villes, la consommation et les économies tout en accordant la priorité à la santé, à l’équité, aux droits de la personne et à la diversité culturelle.

L'Ambassadeure et Déléguée permanente du Canada auprès de l'UNESCO, S.E. Élaine Ayotte, lors de la 39e Conférence générale de l’UNESCO à Paris, en novembre 2017.
L'Ambassadrice et Déléguée permanente du Canada auprès de l'UNESCO, S.E. Élaine Ayotte, lors de la 39e Conférence générale de l’UNESCO à Paris, en novembre 2017. Photo: UNESCO/Christelle Alix